Mali : l’économie a été résiliente en 2022 avec des perspectives positives (gouvernement)

Le gouvernement malien estime que l’économie du pays a fait preuve de résilience en 2022 et que les perspectives pour les prochaines années sont positives. L’annonce a été faite par le ministre de l’Economie et des Finances, Alousseni Sanou (photo), au lancement du calendrier d’émission de titres publics pour l’année 2023, jeudi 23 février.

En effet, selon M. Sanou, la croissance enregistrée en 2022 est de 3,7%, soit en hausse de 0,6 point par rapport à 2021 et 4,9 points par rapport à 2020. Le taux d’inflation durant l’année a été estimé à une moyenne de 6%, tandis que le déficit budgétaire est resté à 4,7% comme en 2021, soit 0,8 point de moins qu’en 2020. Le taux de chômage, à 6,5%, est, quant à lui, parmi les meilleurs de la sous-région, selon le dirigeant malien.

« De même, le Trésor, grâce à votre accompagnement, a mobilisé sur le marché financier régional près de 786 milliards FCFA [1,2 milliard $] nécessaires à la couverture des besoins de trésorerie et au financement des investissements structurants indispensables à la croissance et au développement économiques du Mali », a-t-il indiqué, s’adressant aux investisseurs.

Outre ces performances positives, selon le ministre Sanou, la résilience de l’économie malienne devrait conforter les investisseurs dans leurs choix de faire confiance à l’Etat du Mali.

Le pays sahélien s’est vu attribuer les notes A3 à court terme avec perspectives stables et BBB à long terme avec perspectives stables dans le dernier rapport publié en février 2023 par l’agence Bloomfield. « Cela témoigne que malgré la crise multidimensionnelle, les fondements de l’économie malienne restent solides » a-t-il rappelé, demandant aux investisseurs de « soutenir le financement adéquat des besoins de l’Etat pour une croissance soutenue et durable ».

Notons que le gouvernement prévoit de mobiliser plus de 2,2 milliards de dollars sur le marché financier régional cette année. Cette ambition intervient après deux sorties manquées dernièrement (21 septembre et 2 novembre 2022). Pour la dernière, en novembre dernier, sur près de 60 millions de dollars recherchés, le pays sahélien n’avait pu mobiliser que 33,9 millions de dollars.

Auteur/Autrice

Également :

Autres articles