Mali : après le coup d’État militaire, la société civile prête à « faire avec »

Face à la reprise en main du pouvoir par les militaires, le 24 mai, une partie de la société civile malienne tente de s’organiser pour faire barrage, dans ce qui ressemble à un combat perdu d’avance. Ce jeudi 3 juin, les soutiens au nouvel homme fort du pays, le colonel Assimi Goïta, manifestent à Bamako.

Auteur/Autrice

Également :

Autres articles