LES QUESTIONS DE SÉCURITÉ DANSLA SOCIÉTÉ CIVILE MALIENNE :UNE NOUVELLE PERSPECTIVE

L’idée ‘qu’il n’y a pas de développement sans sécurité, et pas de sécurité
sans développement’ fait son chemin dans les débats sur la planification
stratégique au Mali.1 De nombreuses études montrent que l’insécurité multi-
dimensionelle qui affecte actuellement le pays, puise ses racines dans la pau-
vreté, la marginalisation perçue de certains groupes et l’incapacité à assurer
les services de base à la population.2 Pourtant, certains des investissements
les plus notables effectués au Mali par l’Etat malien et la communauté
international depuis la crise de 2012, ont été consacrés à des interventions
sécuritaires. De l’opération militaire française Serval, à la Mission multi-
dimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali
(MINUSMA), de l’opération régionale française Barkhane, à la Mission euro-
péenne de formation (EUTM) et à la Mission européenne de renforcement
des capacités maliennes au Mali (EUCAP Sahel Mali), tous ces programmes
visent à rétablir la stabilité en soutenant le secteur de la sécurité et sont plus
visibles que les investissements dans le développement économique, même
lorsque ces derniers sont concrets et importants. Malgré ce fait, ou peut-être
à cause de lui, à chaque résurgence de la crise des voix s’élèvent réclamant des
actions intégrées pour traiter les causes du conflit à la racine et préparer le
terrain à un développement et une consolidation de la paix sur le long terme.
Les stratégies qui orientent les efforts menés sur les deux fronts, celui du
développement économique et celui de la sécurité, tendent à relier dévelop-
pement à long terme et consolidation de la paix. Les diverses entités opérant
actuellement dans la région ont élaboré 17 stratégies internationales sur le
Sahel mais il est évident, désormais, que le lien stratégique entre les pro-
grammes de développement à long terme et les interventions sécuritaires n’a
pas amené la stabilité attendue. L’une des raisons les plus importantes en est
que le sens du mot ‘‘sécurité’’ varie d’un interlocuteur à l’autre.

Auteur/Autrice

Également :

Autres articles