Communiqué du Comité local de suivi de la Transition au Mali

Bamako, le 5 mai 2023 – Le Comité local de suivi de la Transition au Mali, composé de la CEDEAO, de l’Union africaine et de la MINUSMA, se félicite de l’annonce, ce jour, par les autorités maliennes de la tenue du référendum constitutionnel le 18 juin 2023. Ce référendum, initialement prévu le 19 mars dernier, constitue le premier des différents scrutins qui aboutiront à la restauration de l’ordre constitutionnel en mars 2024, conformément au calendrier de la Transition.

Le Comité local, qui relève en outre les différentes mesures prises par les autorités de la Transition depuis juin 2022, y compris l’adoption et la promulgation d’une nouvelle loi électorale, le processus en cours d’opérationnalisation de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE) et l’adoption des lois sur la réorganisation territoriale, réaffirme son engagement à continuer à accompagner les autorités maliennes. Il lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle apporte tout le soutien technique, logistique et financier nécessaire pour l’aboutissement de la Transition dans les délais convenus.

Auteur/Autrice

Également :

Autres articles